Nuit de folies

Publié le par nagui chehata

la-bodega.jpgLe patron de la pension a passé jeudi dernier un soirée inattendue et d'une grande élégance. Il a été invité par un ami français qui adore le luxe pour un diner en tête à tête parce que les deux amis ne s'étaient pas vus depuis la fête de la musique. Ils ont donc commencé la soirée dans un restaurant super chicos à Zamalek, La Bodega, très joliment décoré. Vous pouvez admirer sur la photo prise du net ( l'appareil photo du patron est en panne comme son ordi d'ailleur), ce super bas relief juste à l'entrée du resto.

la-bodega-interireur.jpgUne fois à l'intérieur, il a joué au Français qui ne parle pas un mot d'arabe et ce pour pouvoir boir son vin tranquillement sans qu'on lui demande passeport et tout le trallala ... ( Ramadan karim) !!! Le cadre super, et le resto plein d'étrangers uniquement. Le patron était le seul faux egyptien du coin ce soir là! Au menu, saumon avec une superbe sauce sucrée, vin egyptien délicieux! Oui, oui, y a du bon vin en égypte ! Puis au dessert, une crème brulée aux framboise .... miam miam miam ! un vrai délice. Pour la notte, elle n'est pas du tout sucrée. Mais bon, ce soir là, le patron était l'invité d'honneur!

Une fois terminé le repas, le patron et son ami sont allés dans le somptueux palais de Marriott pour boire un bon café. Chaque fois que le patron de la humble pension de la joie traverse la somptueuse entrée du palais, il prend un grand soupir et se demande si un jour, il pourra transformer la pension en palais... mais bon , faut bien qu'une fée passe la nuit avec sa baguette pour le transformer lui déjà en prince charmant pour ensuite trouver le palais de rêve!mariott-jardin-statuts.jpgEnfin installé dans le merveilleux jardin du palais, les deux amis ont retrouvé d'autres amis , puis d'autres, puis encore d'autres pour se trouver en une bonne douzaine à papoter comme des vrais gamin jusqu'à une heure du matin. harrys-pub.jpgPuis pour terminer la soirée, il est allé boire une bonne biere fraiche au Harrys pub avec de la bonne musique, plein d'espagnolophones, et du karaoké déchainé! l'extinction des feux a eu lieu à trois heures du matin... Le patron a retrouvé enfin sa pension, son lit et ses chats à trois heures et demi et a passé le vendredi au lit en dormant continuellement. Vous comprenez bien que ces nuits folles du caire sont bien sympas certe, mais vu l'age du patron, il doit faire attention.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
hé ben ! c'était une vraie soirée d'expat !<br /> bises !
Répondre