Les chaises.

Publié le par nagui chehata

Chaises.jpgVoilà les fameuses chaises de la pension de la joie! Objets très chers au patron pour multiples raisons. Mais commençons par le début de leur arrivée dans l'avant vie du patron! Pour tracer leur historique, le patron a demandé à son père s'il se souvenait encore de ces chaises là. En effet, les souvenirs sont le fort du père du patron qui a une mémoire d'éléphant. En 1936, le père du patron avait 7 ans et il se rappelle de l'arrivée des chaises dans leur ancien appartement dans le quartier de Daher ou la famille paternelle a vécu jusqu'en 1958. Lorsque Héliopolis est devenue à la mode, les grands parents avec les fils et les filles devenus grands alors (ils étaient 5 garçons et 3 filles, ont tous déménagé à l'appartement d'hélio qui deviendra plus tard, la célebrissime Pension de la joie! Ils ont tous pris avec eux y compris ces chaises. Quand le patron était tout petit garçon tout mignon ( eh oui, il était mignon le patron jadis !), il voyait toujours sa grand-mère et ses tantes, assises sur ce même balcon pour boire le thé ou le café, sur ces chaises là. Cette image ne s'est jamais effacée de sa tête.chaises-2.jpgLe patron n'a jamais pu se séparer de ces chaises lui non plus et maintenant, elles sont bien réparées et tronent toujours avec les souvenirs qu'elles portent en elles. A vous de trouver les différences entre les deux photos.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
bravo josiane, bien trouvé ! eh oui, pour la chaise cassée, je ne l'ai pas encore réparée cella là! ça viendra j'espère.
Répondre
J
j'ai trouvéee finalement :sur la 2ème photo il n'y a plus qu'un chat !
Répondre
J
ben je vois pas !<br /> mais j'ai faillis me rompre le cou le jour de ton anniversaire en voulant me poser sur une de tes chaise (pas celles là )qui avait les pattes cassées déja et qui s'est effondrée ! depuis j'ai encore mal au coccis !!!et avec les copains on s'est promis de te faire cadeau de chaises pour ton prochain anniversaire ! hi,hi
Répondre