Cairo by night

Publié le par nagui chehata

club-grec.jpgEt voilà l'endroit préféré du patron, là ou il se sent totalement chez lui: Le club grec au centre ville. Pendant le mois de ramadan cet endroit génial ferme les portes chaque années pour des travaux. Le patron se sent alors comme un gosse abondonné sur un trotoire au milieu de la foule. Il ne sait plus ou aller pour retrouver ses ami(e)s et papoter avec eux. Alors, pendant 30 jours, il papillonne à droite et à gauche entre différents restos toujours à la recherche d'un semblant du club grec. Puis dès que les 30 fameux jours passent, il se précépite sur son telephonne portable, envoie un message à sa bande d'amis: Ce soir grec à 22h ? Puis, a table, il se retrouve entouré de personnes venant de tout horizon, tous des amis plus au moins proches.

midan-tala-at-harb.jpgParfois, il doit donner rendez-vous juste devant le groppy sur la place talaat harb pour un nouvel ami qui ne connait pas l'endroit bien caché. Alors, le patron attend tranquillement, en regardant la foule qui passe et repasse, les voitures, les touristes qui essayent de se jeter au milieu des embouteillages pour traverser la place. Puis, finalement arrive l'ami en question, et le patron l'entraine à l'interieure de l'immeuble sous le regard intrigué de l'ami comme s'il lui demandait secretement: "Mais enfin , tu m'emmènes ou?'

grec.jpgQuelques fois, le patron entraine un de ses amis sur la terrasse du club grec pour qu'ils admirent ensemble la place, les immeubles et la foule, faisant entre les bruits des klaxons quelques confidences en tête à tête.

Hibou.jpgBref, l'ambiance du club grec reste magique parce que très cairote même si pas mal d'étranger y passent pour diner et découvrir que l'Egypte n'est pas seulement ce qu'ils voient dans la rue... C'est aussi ces gens cachés qui viennent chez les grecs pour retrouver un peu d'ambiance sympa. Mais quelle est l'histoire de ce club Grec? Le patron a trouvé cet article dans l'ahram hébdo qui explique bien le passé.

Ce club a été créé en 1893. Au début, nous étions installés dans la rue Moustapha Kamel. Nous avons changé de locaux quand Groppi a construit ce magnifique édifice en 1922. Le but était de rassembler les Grecs d’Egypte qui n’avaient pas droit de rentrer dans les clubs des Anglais », explique Nicolas Antoine Politis, président du club. Dans ce siège, plusieurs célébrités sont passées. On raconte que Omar Al-Charif a appris ici à jouer au bridge (aux cartes). Après la nationalisation, le nombre de Grecs d’Egypte s’est fait de moins en moins nombreux. C’est la raison pour laquelle le club a ouvert ses portes à des adhérents de toute nationalité. Ce qui a permis plus d’échange culturel. Sur la terrasse, Madame Vasso est accompagnée de deux amis. Cette femme d’origine grecque est née en Egypte. C’est ici qu’elle a passé les plus belles années de sa vie. « En Grèce, on nous appelle (Al-Masraweya) tellement nous sommes attachés à ce pays », dit-elle. 
art-grec-AG5006-cheval.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Cela fait voyager.<br /> Talaat Harb, cela me manque.
Répondre
J
ça y est c'est ré-ouvert ! prochain rdv des blogueurs(euses) en janvier au grèc,au menu saucisson , camenbert et chocolat français !
Répondre