Monsieur Bonheur

Publié le par nagui chehata

- "Héliopolis!
- Montez!
- Bonjour! Roxy s'il vous plait!
- Allez -y! Vous travaillez dans ce collège apparement ? C'est un excellent collège !
- ah bon, comment le savez-vous?
- Depuis des années j'accompagne des élèves de ce collège ainsi que leurs frères. Je sais que c'est une grande école et que vous avez la meilleur éducation au Caire.
-Vous avez raison! C'est une bonne école.
- Oui, en plus les parents qui mettent leurs fils dans cette école sont différents des autres parents. Ceux-là savent au moins l'importance de l'éducation et sont des gens comme il faut. On n'en trouve plus beaucoup malheureusement en Egypte actuellement."
L'homme avait l'air sympa. Souriant, propre, taxi impécable. C'est de plus en plus rare au Caire de tomber sur des taxis bien entretenus. Tout au long du trajet, le patron et le chauffeur, Monsieur Saad ont parlé de tout et de rien. L'homme semblait sortir d'un roman. Il a du vécu et sait qu'il n'aime pas travailler sous la commande d'un supérieur. C'est pour cela qu'il a abondonné l'usine de voitures où il travaillait depuis 25 ans. Il a aimé cette profession de chauffeur de Taxi et pour rien au monde il n'est prêt à la changer.
Par hasard, le patron a découvert que le chauffeur habite juste à deux pas de la pension. Depuis, Monsieur Saad, ou Monsieur Bonheur est devenu le chauffeur semi privé du patron. Il lui téléphone pour l'emmener à tel ou tel endroit surtout que le patron ne conduit toujours plus après son opération.
Depuis quelques jours Monsieur Bonheur est soucieux: Le gouvernement vient de décréter une loi interdisant la circulation des vieux taxis. Les chauffeurs possédant de vieux taxis ont l'obligation de se débarrasser de leur tacot et d'acheter un nouveau taxi climatisé, etc .. Pour les encourager, le gouvernement vendra des taxis à crédit pour tout chauffeur ayant moins que 55 ans. Saad lui en a 60. Son beau taxi tant aimé est destiné à disparaître, et son chauffeur avec! Depuis, Saad n'arrive plus à retrouver le sommeil. Comment pourra-t-il survivre lorsque son taxi sera réduit en cannettes de coca ?
Encore une misère circulant dans les rues du Caire!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Ce serait peut-être le seul chauffeur de taxi qui tu vas rencontrer dans ta vie qui est aussi content de l'être !
Répondre