Avant gout

Publié le par nagui chehata

Ces derniers jours, la pension de la joie connait une période intense de fréquentation : Juste une semaine avant Noel, le patron a eu le plaisir de recevoir à la pension son grand ami Frédéric pour une avant gout du repas de Noel avec deux de ses amis profs de passage au Caire. Comme ce jour là, le patron avait aussi visité les pyramides avec d’autres amis (lire article boulle d’énergie positive), il a opté pour ce prélude de repas de Noel, de commander la bouffe chinoise. A l’occasion aussi, il a pu inviter Hervé, un autre français devenu un habitué de l’Egypte : Le patron avait fait sa connaissance durant le formation de formateurs qu’il avait suivie deux ans auparavant et depuis, ils sont devenus très amis. Désormais, Hervé ne rate pas les occasions, heureusement fréquentes, de ses missions pour L’Egypte, et passe une soirée avec le patron pour refaire le monde et parler de tout et de rien. Pour ce repas de préparation de Noel aussi, autre connaissance de la formation de formateurs, devenu plus qu’un frère au patron, Ramez, le fameux ami alexandrin qui était, lui aussi, de passage à la pension puisqu’il est devenu lui-même formateur pour des profs de science au Caire. Bref, s’est ajouté à la fin de la soirée, un ami des amis présents, qui débarquait tout fraichement de l’aéroport et qui est arrivé tout naturellement à la pension de la joie pour la dernière bouteille de vin ! Un avant gout de Noel certes pour remercier Le grand Frédéric de son super cadeau au patron et à la pension : un fauteuil à bascule dont rêvait le patron depuis des années déjà. Soirée de profs, soirée franco-égyptienne, juste pour garder intacte cette réputation de la pension de la joie qui veut être toujours un pont entre les deux cultures. Soirée qui s’est terminée à deux heures du matin après de longues et belles discutions.

Le lendemain, est arrivé à la pension pour une période de deux semaines, le plus célèbres des habitués de la pension : Bernard ! Ça faisait déjà quelques années que l’ami strasbourgeois, excellent prof d’arabe, n’avait pas passé Noel et le jour de l’an à la pension. La dernière fois, le patron s’en rappelle bien, c’était il y a trois ans lorsque le patron avait invité toute sa famille pour un méga réveillon du jour de l’an avec une trentaine de personnes à table. Ce jour là, Bernard a joué au barman et était de grand aide au patron.

Le surlendemain de l’arrivée de Bernard, un autre français, et pas n’importe lequel, a fait l’honneur d’occuper la chambre numéro trois, qui n’est rien autre que le salon de la pension aménagé en chambre à coucher : François Pradal, l’ex directeur du centre culturel français d’Héliopolis, et donc l’ex directeur du patron. Pradal, est l’un de ces personnages qui ont été adorés en tant que directeur et qui a laissé énormément d’amis en Egypte qui ne souhaitent rien d’autre que de le revoir le plus souvent. Le patron et François, c’est ce type d’amitié qui rassure, qui sait que pour rien au monde on vous laissera tomber, et qui est surtout mutuelle. Le patron a ce privilège de pouvoir accueillir François de temps en temps lors de ces visites en Egypte, et tous ceux qui aiment François en sont jaloux. Mais, il s’en fout le patron : L’important c’est qu’il reçoit chez lui un homme qui sait la valeur de l’être humain et qui ne s’empêche pas à se battre corps et âmes pour les bonnes causes. Cette fois-ci, François est arrivé, accompagné d’Antoine, un ami français et pas des moindres : La pension de la joie peut fièrement mettre dans son livre d’or qu’elle a accueilli un coiffeur professionnel pour acteurs et qui travaille notamment pour les films d’époque. Antoine a déjà coiffé plusieurs grands acteurs français et le patron, tout naturellement, n’a pas pu s’empêcher de lui demander une coupe à l’occasion de Noel. Un relooking d’enfer, et le résultat n’était pas négligeable. Bref, coiffé à Jules César, le patron doit maintenant conquérir le monde pour cette année 2009 et surtout pour recevoir les invités du fameux repas de Noel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
super les accroche-coeur (s) .........
Répondre
P
Telle une souris<br /> dans la fête, derrière le sapin, sous la coupe<br /> près du chat.... <br /> toujours un peu là<br /> Tous mes voeux pour toi
Répondre