istanbul 2

Publié le par nagui chehata

Pour faire ce voyage, le patron avait opté d’y aller avec une compagnie de tourisme. Comme toutes les compagnies, pour attirer le maximum de clients, ils offraient le prix minimal. Ensuite, une fois sur place, toutes les visites étaient payantes. L’une des visites comprise dans le prix principale était une promenade en bateau sur le Bosphore pour visiter la ville et découvrir un petit aspect historique. Apparemment visite obligatoire des touristes qui rêvent, comme le patron de se trouver sur un petit bout de mer, entre l’Asie et l’Europe et découvrir ainsi toutes les merveilles que l’empire Ottoman a laissés. Là, le patron a découvert réellement l’importance du tourisme égyptien en Turquie, surtout après que l’Europe est devenue une destination trop cher pour la majorité des Egyptiens, même pour ceux qui gagnent bien leur vie. La classe moyenne des Egyptiens qui peuvent se permettre encore de voyage a donc opté pour un dépaysement moins cher et aussi joli que l’Europe. Visite donc sur le Bosphore où les hôtels de luxe ont été construits comme celui sur la photo où la nuit coute la petite somme de sept milles euros ! Et dire qu’il y a des gens qui payent ces sommes pour dormir ! Certes, l’hôtel semble plus que merveilleux, mais le patron ne comprendra jamais ces folies de payer des sommes pareilles pour une nuit. Le patron s’est contenté alors de le prendre en photo tout en souriant en pensant à sa petite pension de la joie où les clients se sentent aussi bien, peut être mieux que dans ces grands machins de luxe ! Et toujours dans cette folie de grandeur, le patron n’a pas pu s’empêcher d’admirer la merveille architecturale du pont suspendu qui relie l’Asie et l’Europe et qui s’élève à 62 mètres au dessus de la mer ! La vue d’en bas est merveilleuse, et l’on se sent tout petit quand on traverse sous une construction si démesurée : Le jeu des proportions devient alors très intéressant et le patron s’émerveillait toujours devant ce génie de construction. Malgré une pluie torrentielle ce matin là, et malgré un ciel gris et nuageux, le patron se sentait tout heureux de découvrir cette nature si belle et si riche, ces constructions qui se marient à merveille avec les collines environnantes. Il passait devant des coins sur le Bosphore où il avait envie de se perdre, de s’assoir là des heures à admirer le calme et la fraicheur de cette ville où chaque coin à son charme particulier. Il se disait qu’il devait surement y retourner, qu’une semaine dans ce pays ne suffisait certainement pas, et que l’année prochaine, il ferait tout son possible pour y retourner et découvrir encore plus tranquillement tous ces coins devant lesquels il passait assis paresseusement sur son bateau. Il avait juste envie de ne pas être entouré par toute cette bande de personnes accrochées à leur appareil photo, qui, sans aucun doute, comme lui, admiraient le paysage. Lui, il voulait être comme ces oiseaux qui survolent la mer, pour admirer ces merveilles en toute liberté. Une petite maison en bois, qui a l’air d’être abandonnée a attiré son attention : Ah ! S’il avait les moyens, il serait venus là pour habiter quelques jours. Puis, ce que disait le guide au microphone l’a fait sourire : en effet, cette maison, dans l’état où elle se trouve, est sujet à maintes discussions entre les héritiers. Quelques un voudraient la vendre, d’autres veulent la garder. Bref, résultat, elle est abandonnée ainsi et considérée comme patrimoine national dont la valeur s’élève à la petite somme de douze millions de dollars ! Il a beau rêvé le patron, il n’aura probablement jamais l’occasion d’y séjourner ! D’autres maisons, juste sur la mer, font encore plus rêver. Celles-ci sont habitées, par des gens très riches. Le patron passait devant en pensant que c’était quand même incroyable qu’il y ait des gens si riches alors que dans d’autres coins dans le monde, il y a ceux qui n’ont rien. Cette mauvaise répartition des richesses est malheureusement la plaie principale du monde depuis la nuit des temps ! Y aura-t-il, un jour, une solution radicale ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
merci car tu m as pris avec toi a decouvrir estanboul grace a ces articles.<br /> <br /> genial
Répondre
N
La cuisine turque est une merveille ! les gateaux aussi ! bon il est clair que sur les photos j'ai pris encore du poid ! c terrible !
Répondre
S
Ravi de savoir que tu as passé un bon moment à Istanbul. Istanbul est magnifique et la Turquie est un pays extra-ordinaire .<br /> Alors tu as découvert la cuisine turque ???<br /> Le raki, les gâteaux? Le gentillesse des turc . Personnellement j'envisage d'y vivre je ne sais pas quand.
Répondre
Z
Pour les hôtels, je suis ben d'accord avec toi; pour moi, un lit propre, une douche et une chambre nettoyée chaque matin, si possible calme la nuit. J'ai été dans des "grands" hôtels et ils ne m'ont rien apporté de plus. Et même au "Old Cataract" où l'on ma emmenée une fois, pour me faire plaisir, j'ai trouvé le service assez minimum, mais je ne m'appelais pas Mitterrand .... comme quoi!
Répondre
C
Salut cher patron. Je suis heureuse de te lire et de découvrir Istanbul grâce à toi. Bises, Céline de Montreuil
Répondre