Euphorie !

Publié le par nagui chehata

Bien que le patron n’aime pas le foot et que jamais il ne resterait devant un match à hurler pour encourager une équipe de foot, c’est surtout toute l’euphorie que l’Egypte vit ces jours-ci qui l’intéresse le plus et qui l’a mené à sortir de sa pension pour voir un peu comment les Egyptiens se préparent au match éliminatoire Egypte-Algérie qui se déroulera ce soir, exactement à dix neuf heures au Caire. Depuis le début du mois de Novembre, les radios ne diffusent que des chansons patriotiques pour augmenter l’enthousiasme des supporters !  Le jeudi soir déjà, les cafés du centre ville tapissés du drapeau égyptien, accueillent des clients qui boivent leur thé tranquillement en buvant leur thé à la menthe. Ce jeudi soir, le patron a enfin réussi à faire sortir un couple de collègues français qui travaillent avec lui depuis quelques mois et avec qui une forte amitié a vu le jour. Parents de cinq enfants, Olivier et Sandra n’ont pas eu le temps depuis leur arrivée au Caire, de sortir et découvrir les folies du Caire la nuit ! Le patron alors les a emmenés diner au club grec (qui, entre-temps, a changé vraiment de look pour devenir restos piano bar, sympa certes, mais en quelque sorte qui a perdu aussi son coté années trente qui lui donnait tout son charme). Puis, pour continuer la découverte, le patron les a emmenés à L’Odéon bar, toujours au centre ville, en passant par des rues qui grouillaient déjà de drapeaux égyptiens. Puis, il a y aussi les clients Belges qui sont revenus de leur voyage de Louxor. Le patron a opté de les emmener passer leur dernière journée au Caire, à Khan el Khalili. Arrivés sur la place El Hussein, le patron n’a pas pu s’empêcher de la prendre en photo : Jamais il ne l’avait vue aussi euphorique : chaque resto avait soigneusement accroché son drapeau égyptien. Les serveurs étaient là, à attendre les clients certes, mais surtout, à attendre l’explosion d’une joie après une victoire qu’ils guettent désespérément. Comme la faim commençait à se faire sentir, le patron et ses clients Belges ont mangé dans un des restos de la place tout en admirant la folie environnante et avaient pour voisins de tables, comme par hasard, les supporters de l’équipe d’Algérie ! Le patron a pu entendre quelques bribes de phrases entres les supporters algériens et les serveurs du resto, égyptiens bien sûr :

-         Si l’Egypte gagne, soyez sûr qu’on va l’encourager à la coupe du monde ! on est quand même tous Arabes !

-         Certes, au nom d’Allah, si l’Algérie gagne, on fera de même et on l’encouragera, lui a répondu le serveur !

Bref, une euphorie qui explosait déjà en avance : Les Egyptiens s’amusaient déjà à klaxonner dans les rues, les enfants à courir avec le drapeau égyptien dans les rues, scandant : Masr Masr ! Dans toutes les ruelles du khan el khalili, les magasins avaient déjà accroché leur drapeau, immenses, fières ! Jamais le patron n’avait vu un tel sentiment de patriotisme ! C’est comme si le peuple avait envie d’être heureux, opprimé par de tonnes de préoccupations quotidiennes : c’était l’occasion pour se dire que quelque part, ce match est l’occasion de l’année pour exploser de joie ! Plus que quelques heures et les Egyptiens resteraient tous collés à leur télé, puis peut être, envahiraient les rues du pays pour passer une nuit de folie ! Le patron lui a décidé de profiter de cette soirée au maximum ! Affaire à suivre !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> BRAVO aux égyptiens qui je pense, méritent la victoire et aussi à Nagui qui me fait voyager avec ses charmantes chroniques!<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> BRAVO aux égyptiens qui, je pense, méritent cette victoire et aussi à Nagui pour ses charmantes chroniques qui me font voyager!<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> c'est vrai que lorsqu'il gagne un match, les egyptiens ont l'impression de revivre...d'oublier leurs soucis, les duretés de la vie, d'oublier aussi cette frontière entre chrétiens et musulmans. je<br /> me souviens très bien ce que j'avais pu vivre au Caire le jour où l'Egypte a remporté la C.A.N, tout le monde heureux et solidaire ce jour là...c'était beau à voir!<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> euphorie serte ,mais ce nationalisme exaserbé moi j'aime pas ,il faut lire la presse pour voir toutes les conneries qui se dise des deux coté !des appels a la haine !<br /> le bus de l'équipe algerienne attaqué a coup de pierre ,3joueurs blessés !c'est quoi ça ?<br /> va voir l'artcle de claude guibal ,celui de corine et le mien !<br /> j'aime pas trop le foot ,mais surtout je déteste les supporters et leurs conneries !en france c'est pareil ,racisme ,nazisme, nationalisme ,mème combat, rien dans la tête ,tout dans le ballon !<br /> <br /> <br />
Répondre
Z
<br /> Mais hier soir à l télé on nous montrait le car des joueurs algériens en train de se faire caillasser par des supporters égyptiens. Triste spectacle qui n'augure rien de bon en cas de victoire de<br /> l'Algérie.<br /> Et moi je suis assise entre deux chaises: j'aime autant les uns que les autres ... alors,je vais regarder un autre programme pour ménager mon coeur !<br /> <br /> <br />
Répondre