L'argentine à la pension

Publié le par nagui chehata

Le patron s’est toujours dit qu’il n’y a rien de mieux pour oublier son propre malheur que de se lancer à donner le maximum de bonheur à ceux qui l’entourent ! Malgré la perte de son père, décédé maintenant depuis deux mois, malgré aussi la fin brusque et inattendue de sa plus grande histoire d’amour de la façon la plus inhumaine, le patron a décidé d’arrêter de regarder son nombril , d’arrêter de pleurnicher sur son sort, qui, durant cette année 2011 est loin d’être facile, et a continué à ouvrir, encore plus grandes, les portes de sa pension afin de remplir sa vie et celle des autres, de joie et de bonheur.

Si le patron n’a pas écrit depuis pas mal de temps sur son blog, c’est que, tout simplement, il n’avait vraiment pas le temps : entre arrivées consécutives de clients à la pension et son travail, il ne savait plus où donner de la tête.

P1060951C’est ainsi qu’il a reçu donc ses deux premiers clients Argentins : Nicolas et Luciano. Deux couchsurfers très gentils qui débarquaient de …(oups, le patron ne s’en souvient plus !!! ) Nicolas avait fait la demande de couch sur le site depuis déjà quelques semaines et le patron, après avoir lu son profil, n’a pas hésité une seconde à le recevoir avec son ami à la pension. Tous deux amis d’enfance, ils sont partis faire, eux aussi, le tour du monde, depuis deux ans ! De l’Asie, vers l’Australie où ils ont séjourné quelques mois et travaillé dans les endroits et exercé des métiers tout simples. Mais qui sont-ils vraiment ces deux jeunes argentins ? Tous deux avaient des postes très importants en Argentine, l’un informaticien, l’autre dans le marketing, et chacun, de son coté, menait une vie normale et classique. P1060954Jusqu’au jour où, Luciano a eu un coup de ras le bol ! Il suffoquait et avait marre de cette vie trop bien réglée. C’est ainsi que sur un coup de tête, il a présenté sa démission et est parti, encouragé par le même coup de tête de son ami d’enfance Nicolas, pour découvrir le monde. Ils se sont trouvés alors entrain de traire les vaches dans les prairies australiennes,  de travailler comme plongeurs dans quelques restaurants sur des plages magiques de l’océan indien,  de faire des rencontres merveilleuses. Bref, d’après Luciano, ces deux ans de vadrouille les ont complètement transformés. P1060952Maintenant, leur avant dernière étape était l’Egypte qu’ils ont décidé de visiter sur un coup de tête, avant de se rendre quelques jours en Italie puis regagner enfin leur mère patrie. Leur plus grande préoccupation : Comment reprendre un rythme de vie normal chez eux après avoir découvert le plaisir de la liberté. Ils sont partis certes de la Pension de la joie après avoir apporté au patron une bouffé d’oxygène dans ses moments difficiles. P1060962Le patron s’en souviendra à jamais parce qu’il rêve pouvoir, un jour, commettre de telles folies !  

 

Commenter cet article

Sara 22/04/2011 15:10


Salut Nagui, ca fait plaisir de te lire a nouveau.
Je te souhaite de bonnes fetes de Paques ou il y aura bien sur un grand absent mais il sera la pres de vous j'en suis sure. Je t'embrasse.


Céline 21/04/2011 21:04


Ces rencontres sont une joie, et tu les relates si bien. Vivement la suite !


carlos 21/04/2011 18:05


Non dimenticarti Naghi che hai un amico "uruguaiano", ...Noi, insieme agli argentini di Buenos Aires, ci chiamiamo "rioplatenses"....

Spero me li farai conoscere un giorno...

Un abraccio e l'augurio di una buona Pasqua perche nonostante tutto..Gesu' E" risorto!

Bacci e abracci,

Carlos